vendredi, juillet 19

Bourse : Pourquoi l’indice phare du Japon atteint des sommets encore jamais vus

Jusqu’où ira la Bourse de Tokyo ? Alors que les actions du pays ont fait du sur-place ces trente dernières années, l’indice vedette de la capitale nippone, le Nikkei 225, a posé le pied sur un nouveau sommet jamais atteint, à 41.831 points, après avoir gagné 0,61% dans la nuit de mardi à mercredi.

Un record venant d’un soudain appétit féroce des investisseurs pour les actions du pays – propulsant le Nikkei de 5,5% depuis le 1er juillet et de 25,6% depuis le 1er janvier – dû, en partie, au coup de mou de son voisin de l’Ouest. « La Chine va un peu mieux, mais les investisseurs sont toujours frileux par rapport vis-à-vis des actions chinoises. Ils préfèrent donc placer leur argent au Japon pour continuer de s’exposer au marché asiatique », résume pour La Tribune, Alexandre Baradez, responsable de l’analyse de marchés chez le courtier IG France.

Lire aussiBourse : le plan de Pékin pour refaire briller les marchés financiers chinois

Une tendance renforcée par une inflation qui s’est établie à 2,1% en juin sur l’île, supérieure au 1,9 % de mai et dépassant l’estimation consensuelle de 2 %. « Cela permet aux entreprises de relever leurs marges et pourrait donc augmenter leurs bénéfices », ajoute l’analyste.

À noter également que « ce sont surtout les valeurs technologiques liées aux semi-conducteurs ou à l’intelligence artificielle qui tirent l’indice » sur les dernières semaines, après la pause qu’il a connu entre avril et juin pointe Thibaut Dorlet, gérant de fonds chez Candriam. Sony, Fujikura ou encore Softbank, toutes ces grandes entreprises technologiques ou liées à l’IA ont vu leurs cours augmenter entre 5 et 13% depuis le début du mois.

Lire aussiComment Nvidia est devenu l’incontournable baromètre du boom de l’intelligence artificielle

Un Yen faible qui attire les investisseurs

Derrière ces raisons économiques et de stratégies d’investissement, la poussée des actions japonaises s’explique aussi et surtout par un yen au plus bas depuis 1990 par rapport à la devise américaine (un yen pour 0,0062 dollar). Avec une chute de 13% sur un an « les actions du pays paraissent peu chères pour les investisseurs américains et européens », affirme Alexandre Baradez. Une action Toyota coûtant 3.291 Yens, où 20,37 dollars actuels aurait en effet valu 23 dollars en juillet 2023, si son cours boursier n’avait pas bougé. Une décote importante, dont nombre d’Occidentaux veulent profiter.

D’ailleurs, « en dollar, l’indice Nikkei n’a pas beaucoup monté. Nous étions même plus haut au début d’année », note Bruno Vanier, président de la société de gestion Gemway AM. Mais si « depuis 2023, la baisse du yen a un impact extrêmement fort sur le cours du Nikkei, il ne l’est pas tellement sur la hausse de ces dernières semaines puisque le Yen n’a pas vraiment bougé », nuance Thibaut Dorlet, pour qui une grande partie de la hausse des actions est due à la conjoncture économique et à la comparaison avec la Chine qui profite au Japon.

Soleil levant sur la Bourse japonaise?

Dans cet environnement, qu’attendre de la Bourse nippone sur les prochains mois ? « Bien que le rythme rapide de la hausse des actions ait suscité un sentiment de surchauffe sur le marché nippon, on peut s’attendre à une ascension soutenue », car de plus en plus d’entreprises participent au mouvement de hausse, avance Yuta Okamoto du Tokai Tokyo Intelligence Lab dans une note.

« Il semblerait que l’économie japonaise et ses entreprises retrouvent la santé et que les investisseurs soient de nouveau optimistes après la grosse traversée du désert que connaît le pays depuis les années 1990. Donc le mouvement haussier peut encore continuer », estime de son côté Alexandre Baradez.

Le rallye japonais sera néanmoins dépendant des décisions de sa banque centrale. Car cette dernière a surpris le monde entier en mars, en faisant passer ses taux directeurs de -0,1% à 0% à une fourchette entre 0% et 0,1%… mettant fin à une politique de taux négatif mise en place depuis 2007.

« Si la Banque du Japon décide de remonter fortement ses taux, le Yen va probablement beaucoup remonter et, par ricochet, le marché pourrait beaucoup baisser (les étrangers vendant leurs actions avec la fin de la décote de la monnaie, Ndlr) », met en garde le président de Gemway AM. « Mais la prochaine hausse des taux ne devrait pas avoir lieu avant octobre et devrait rester très modeste donc le Yen ne devrait pas beaucoup remonter », rétorque le gérant de Candriam.

Maxime Heuze

Lien source : Bourse : Pourquoi l'indice phare du Japon atteint des sommets encore jamais vus