vendredi, juillet 19

Affaires

Affaires

Le trafic aérien retrouve des niveaux records, le nombre de passagers va doubler dans 20 ans

Ni la crise Covid ni le « flight-shaming » (honte de l'avion) n'auront eu raison de l'attrait pour ce mode de transport. Les 20 prochaines années s'annoncent en effet florissantes pour le secteur aérien. Alors que 4,3 milliards de voyages en avion ont eu lieu en 2023, l'Association internationale du transport aérien (Iata) avait dit, début juin, en prévoir près de 5 milliards cette année. Ces volumes effaceraient le record de 4,54 milliards enregistré en 2019, avant la crise sanitaire qui a gravement affecté le secteur. A plus long terme, à l'horizon 2043, l'Iata « prédit que le nombre de passagers aériens doublera » par rapport à 2023, soit 8,6 milliards de passagers, « avec un taux de croissance annuel moyen de 3,6% », a-t-elle indiqué dans un communiqué. Cette dynamique sera inégalemen...
Affaires

Assemblée nationale : en un graphique, quelle coalition pour gagner la bataille de la présidence ?

Une page se tourne aujourd'hui à l'Assemblée nationale. La journée s'annonce comme un moment clé dans la mise en place de la nouvelle législature, marquée par l'absence de majorité claire. Parmi les parlementaires présents, 17 anciens ministres du gouvernement Attal, démissionnaire, mais toujours en fonction, feront leur entrée dans l'hémicycle. Pour l'occasion, l'Assemblée retrouvera ses traditions : députés placés par ordre alphabétique, sans distinction de rang ou de fonction. Un symbole fort d'égalité républicaine, alors que le pays cherche un nouveau cap politique. Le futur « perchoir », comme on surnomme la présidence de l'Assemblée, sera au cœur de toutes les attentions. Son élection pourrait donner un premier aperçu des alliances possibles dans cette assemblée fragmentée. Lire auss...
Affaires

Présidence de l’Assemblée : le suspense toujours à son comble à quelques heures du vote

Qui pour se hisser au perchoir ? Les nouveaux députés se réunissent pour la première fois ce jeudi après-midi afin d'élire le président de l'Assemblée nationale, un vote à l'issue incertaine dans un hémicycle profondément fragmenté et où pourrait se dessiner une ébauche de coalition gouvernementale. A partir de 15h00, trois tours seront peut-être nécessaires pour départager les candidats, tant les inconnues sont nombreuses dans cette Assemblée fracturée en trois blocs - Nouveau Front populaire, camp présidentiel et Rassemblement national -, et où la droite et les indépendants de Liot pourraient jouer les arbitres, jusqu'à la nuit tombée s'il le faut. Plusieurs ténors de chaque camp dans la course Adoubée par son groupe macroniste et soutenue par le MoDem, la présidente sortante Yaël Braun-...
Affaires

JO 2030 : la période d’affaires courantes met à mal la candidature des Alpes Françaises

La scène semble bien lointaine, pourtant elle ne date même pas d'un mois. Deux jours avant le premier tour des législatives anticipées, le Premier ministre Gabriel Attal se trouve à Marseille pour soutenir les candidats du parti présidentiel. Une visite express durant laquelle il s'affiche aux côtés de Renaud Muselier, président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur et chef de file de la droite marseillaise qui se prépare pour les prochaines municipales. Les deux hommes politiques jouent alors la même partition avec un message clair : un changement de gouvernement risquerait de mettre à mal les grands projets régionaux. « Il va se passer quoi ?», lance même Renaud Muselier en évoquant certains de ces projets, dont les Jeux olympiques d'hiver 2030. Un discours répété depuis, y comp...
Affaires

Ligne de bus Lyon-Trévoux : la région abandonne l’hydrogène, la facture frôle les 200 millions d’euros

Le projet visant à désengorger la rive gauche du Val de Saône aux heures de pointe, grâce au développement d'une ligne reliant Trévoux (Ain) au centre de Lyon, peine à tenir un cap. Dès son arrivée à la tête de la Région, en 2015, Laurent Wauquiez avait déjà choisi d'abandonner l'option du train, préalablement sur la table, au profit du bus. Ce projet de report modal s'appuie sur un BHNS, un bus à haut niveau de service dont la promesse est d'assurer une performance et une fréquence supérieure à une ligne classique. Et ce, grâce à la circulation des bus sur des voies dédiées, assurant ainsi leur ponctualité. Fin 2022, la Région a acquis, pour près de 3 millions d'euros, 18 kilomètres de voies ferrées désaffectées reliant Sathonay-Camp à Trévoux auprès de SNCF Réseau. Lancé par la Région qu...
Affaires

Après Sainte-Soline, les opposants aux mégabassines dénoncent l’agro-industrie au Port de la Rochelle

En mars 2023, à Sainte-Soline, les affrontements entre les opposants aux « mégabassines » - ces grandes retenues agricoles de stockage d'eau controversées - et les forces de l'ordre avaient eu lieu dans les champs. Cette année, après « une grande marche populaire et un convoi de vélos » vendredi dans la forêt de Saint-Sauvant -maintenue bien qu'interdite mardi par la préfecture de la Vienne -, contre le démarrage d'un nouveau chantier prévu pour septembre 2024, l'événement central de la mobilisation organisée toute cette semaine dans le Poitou contre ces bassines doit avoir lieu, samedi, dans un port. « Une manifestation fleuve » est orchestrée dans le terminal agro-industriel portuaire de La Pallice, à La Rochelle. L'objectif affiché: s'attaquer à l'industrie agro-alimentaire, et dénoncer...
Affaires

Les 5 infos business à retenir ce jeudi matin (BCE, Boeing, Défense sol-air, Assemblée nationale, Jeux olympiques)

Taux : la BCE devrait opter pour le statu quo, avant une possible baisse en septembre La Banque centrale européenne (BCE) devrait laisser ses taux d'intérêt inchangés après sa réunion de ce jeudi. L'institution monétaire préfère attendre des chiffres rassurants sur l'inflation, notamment une confirmation du recul de la courbe des prix, pour les baisser de nouveau. Les analystes s'attendent à ce que ce soit le cas en septembre. ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE Boeing  : des milliers de salariés prêts à faire grève Plusieurs milliers de machinistes employés par Boeing dans la région de Seattle ont plébiscité mercredi le principe de faire grève en cas d'échec des négociations salariales en septembre. ►► LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE Europe : Opération séduction de Paris et Rome en faveur du SAMP/...
Affaires

Comparatif VPN 2024 : Surfshark vs PIA, lequel choisir ?

Parmi les nombreux fournisseurs disponibles, Surfshark et Private Internet Access (PIA) se démarquent comme deux des options les plus performantes du marché. Dans ce comparatif, découvrez en détail leurs caractéristiques, performances, coûts et sécurité pour vous aider à déterminer lequel de ces VPN répond le mieux à vos attentes en 2024. Qu'est-ce qu'un VPN ? Pourquoi en avoir un ? Un VPN (Virtual Private Network) est un outil indispensable pour sécuriser vos connexions Internet en même temps que protéger vos données personnelles. Il masque votre adresse IP, pour assurer la confidentialité de vos communications. Cet outil permet de protéger vos informations sensibles, comme vos messages, vos comptes bancaires ou vos réseaux sociaux. Un VPN est essentiel pour quiconque veut naviguer en tou...
Affaires

Jeux olympiques de Paris 2024 : les saisonniers ont-ils déserté les régions au profit de la capitale ?

En avril dernier, la RATP a organisé un job dating géant. Objectif : recruter un millier de saisonniers pour renforcer l'accueil en station pendant l'été qui verra Paris transformé par les Jeux olympiques et paralympiques. C'est cinq fois plus comparé à un été classique. Il faut dire que, cette année, pas moins d'1,5 million de voyageurs de plus sont attendus comparé à un été classique. Lire aussiImpact des Jeux Olympiques de Paris 2024 sur le marché du travail et le rôle du portage salarial Contactée par La Tribune, la régie précise que les saisonniers recrutés sont, pour la grande majorité, des enfants d'agents RATP et sont tous domiciliés en Ile-de-France. Une aubaine pour ces derniers alors que trouver un logement relève de l'exploit d'autant plus cet été, période durant laquelle la cr...
Affaires

Coup de froid sur le marché bordelais du bureau après les sommets atteints en 2023

« La crise de l'offre arrive avec des programmes neufs qui se compteront sur les doigts d'une main en 2024 [...] Si on atteint 150.000 m2 en 2024, ce sera déjà un très bon résultat ! », prévenait en début d'année Cédric Chaignaud, le vice-président de l'OIEB (Observatoire de l'immobilier d'entreprise de Bordeaux Métropole), au sortir d'un millésime 2023 exceptionnel et à rebours de la tendance nationale. Six mois plus tard, la tendance est bel et bien à la baisse dans l'agglomération bordelaise et le contexte politique incertain né des législatives pourrait accentuer une forme d'attentisme des chefs d'entreprise. Lire aussiÀ Bordeaux, la vitalité des bureaux, la disparition des entrepôts Les surfaces de bureaux ont fondu de moitié Avec seulement 55.000 m2 de surfaces de bureaux échangées, ...