samedi, mars 2

Conciliation ouverte avec les créanciers, vente de magasins à Intermarché : le sauvetage de Casino est lancé

( mis à jour à 9h15 )

Le groupe stéphanois Casino a annoncé vendredi son entrée dans une procédure de conciliation avec ses créanciers afin de résoudre ses difficultés financières, selon un communiqué annonçant la reprise de la cotation du titre en Bourse. Dirigé et contrôlé par Jean-Charles Naouri, Casino a indiqué que le tribunal de commerce a décidé d’ouvrir le 25 mai une procédure de conciliation pour une durée initiale de quatre mois, éventuellement prorogeable d’un mois, et a désigné Thévenot Partners et BTSG en qualité de conciliateurs.

Lire aussiA Saint-Etienne, fief de Casino, la crainte de la disparition de l’ancrage local du groupe

La Bourse n’a pas réagi positivement a ces annonces pour la reprise de la cotation du titre. L’action du distributeur Casino tombait de 9% vendredi dans les premiers échanges de la Bourse de Paris. Le titre perdait 9,62% à 6,11 euros vers 09H10 et l’action de sa maison mère Rallye baissait de 8% à 0,92 euros Depuis le début de l’année, le titre a perdu plus d’un tiers de sa valeur depuis le début de l’année et Rallye environ 65%.

Restructuration de la dette

Cette procédure amiable doit permettre à l’entreprise, endettée à hauteur de 6,4 milliards d’euros à fin 2022 dont 4,5 sur son activité en France, de conclure un accord avec ses créanciers en vue d’une potentielle restructuration de sa dette. La décision d’entamer une procédure de conciliation avec les créanciers, au rang desquels les grandes banques françaises BNP Paribas et Crédit Agricole ainsi que des fonds spéculatifs internationaux, intervient alors que Casino étudie les propositions de rachat du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, déjà actionnaire de Casino, et du petit détaillant Teract.

Cession de magasins à Intermarché

Par ailleurs, Casino a également annoncé une extension de son partenariat avec Intermarché. En effet, un protocole d’intentions a été signé avec le Groupement Les Mousquetaires « qui prolonge et étend significativement leurs partenariats industriels et d’achat, et qui optimise leurs réseaux respectifs ».

De nouveaux partenariats sont prévus dans les achats de produits alimentaires de marque distributeur et dans l’approvisionnement auprès des filières Marée et Boucherie du Groupement Les Mousquetaires, s’appuyant sur le savoir-faire d’Agromousquetaires, explique Casino. Ce renforcement de l’alliance s’accompagne par ailleurs d’une vente de magasins Casino en France aux Mousquetaires, à la fois des hypermarchés, des supermarchés, et des enseignes de proximité, représentant environ 1,05 milliard d’euros de chiffre d’affaires hors taxes (1,15 TTC).

Lire aussiFitch abaisse la note de Casino d’un cran, estimant le « risque de défaillance très important »

Enfin, le Groupement Les Mousquetaires participera au futur tour de table de Casino, avec un investissement en fonds propres à hauteur de 100 millions d’euros. « Ce protocole est compatible avec les discussions actuellement en cours avec Teract sur le projet industriel initié il y a quelques mois, ainsi qu’avec toutes opérations capitalistiques complémentaires de nature à renforcer les fonds propres du Groupe Casino », a tenu à préciser le groupe, qui précise que « cet accord n’aura pas d’impact majeur et aucune conséquence sociale sur les sièges des enseignes du groupe Casino situés à Saint-Etienne ou en région parisienne ».

Lien source : Conciliation ouverte avec les créanciers, vente de magasins à Intermarché : le sauvetage de Casino est lancé