lundi, août 15

JO de Tokyo 2021 : plutôt que les médailles, la gymnaste Simone Biles privilégie sa santé mentale

Superstar mondiale de la discipline, l’Américaine ne participera pas au concours général individuel, jeudi 29 juillet. Mardi, elle s’était déjà retirée du concours par équipes, évoquant un besoin de « se concentrer sur elle-même ».

Tokyo avait tout pour être le lieu d’une nouvelle consécration pour la superstar de la gymnastique Simone Biles. Mercredi 28 juillet, la Fédération américaine a annoncé que son athlète ne participerait pas jeudi au concours général individuel des Jeux olympiques de Tokyo : « Après une évaluation médicale, Simone Biles s’est retirée de la finale du concours général afin de se concentrer sur sa santé mentale. » Ce forfait flottait depuis quelques heures dans l’air étouffant de la capitale nippone. Elle reste – pour le moment – encore qualifiée pour quatre finales par agrès (poutre, sol, barres, saut) la semaine prochaine.

La veille, le concours général par équipes débutait à peine. Et voilà que la stupéfaction frappait les privilégiés qui assistaient à l’un des grands rendez-vous des Jeux. L’Américaine Simone Biles fait signe à ses coéquipières. La gymnaste vient à peine d’escamoter un premier saut de cheval – à une vrille et demie au lieu d’une double et demie – et n’obtient qu’un score de 13,766 (contre 15,183 en qualifications).

Icône annoncée des JO de Tokyo, Biles a une annonce pour son équipe : elle se retire de l’épreuve ! « J’ai senti qu’elles étaient un peu inquiètes mais elles avaient juste besoin d’être rassurées, a confié après coup la championne. Et regardez, elles l’ont fait sans moi, et elles sont médaillées d’argent olympiques. » Invaincue depuis 2011, l’équipe des Etats-Unis ne réussira pas un triplé olympique et ce sont les gymnastes russes qui renouent avec la consécration.