jeudi, février 2

Emploi, RH et formation : HelloWork se dote de 50 millions d’euros pour renforcer sa plateforme en Europe

Au moment où les entreprises recrutent avec difficulté, que certains métiers sont en tension, du BTP à la cyber, que le nombre de formations proposées est un plein essor, l’activité de HelloWork, un des principaux acteurs français de l’emploi, du recrutement et de la formation, ne connaît pas la crise. De fait, le groupe rennais publie cette semaine des résultats en hausse de 33% à 94 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Pour cette filiale du groupe de presse Télégramme, cette envolée de 23 millions d’euros de ses recettes clôt une année 2022 supérieure aux objectifs de départ et un rythme plus soutenu qu’en 2021 (+ 20 millions d’euros).

Le groupe, qui a doublé l’ensemble de ses indicateurs (montant des commandes, nombre de mises en relation candidats-recruteurs, nombre de collaborateurs, etc.) se positionne aujourd’hui parmi les cinq premiers acteurs digitaux européens de l’emploi et du recrutement.

Il annonce se doter de 50 millions d’euros de capacité d’investissement pour se renforcer en Europe, notamment dans le domaine des ressources humaines.

Au moins quatre acquisitions sous quatre ans

« HelloWork propose une très grande diversité d’offres et d’entreprises et accompagne tous les professionnels avec des solutions couvrant les différents canaux de recrutement. Nous souhaitons renforcer notre statut de champion européen » ambitionne Jérôme Ambruster, son président fondateur.

« Nous allons acquérir dans les quatre prochaines années des sociétés plus conséquentes dans les ressources humaines (HR Tech) et les solutions RH à destination des collaborateurs (logiciels de gestion du personnel, formation), ainsi que dans l’éducation (EdTech) en France puis en Europe » ajoute François Leverger, directeur général du groupe.

Au moins quatre acquisitions sont prévues, y compris dans l’accès à l’orientation et à la formation.

Initiée en 2018, cette stratégie de croissance externe s’est déjà concrétisée par les rachats ciblés de JobiJoba (agrégateur d’offres d’emploi en Allemagne, au Royaume Uni et en France), Diplomeo (orientation et formation), Seekube (jobdatings) et Basile (cooptation).

Ces quatre marques, dans lesquelles 30 millions d’euros ont été investis, ont représenté 22% des commandes enregistrées par le groupe HelloWork en 2022.

JobiJoba compte ainsi plus de 1 million d’Européens chaque mois et a connu une croissance de plus de 100% à l’international l’an passé.

1 million d’emplois trouvés en 2022, 8 millions d’offres diffusées

Du côté des résultats liés à ses services, HelloWork indique, qu’en 2022, sa plateforme emploi et recrutement a permis à plus de 1 million de personnes de trouver un emploi ou d’en changer en 2022.

« 30 millions de candidatures ont été envoyées et 40 millions CV ont été consultés. Cela représente une croissance de 52% des mises en relation candidats-recruteurs par rapport à 2021. Plus de 8 millions d’offres d’emploi ont été diffusées et plus de 40.000 recruteurs utilisent les services de HelloWork au quotidien (offres d’emplois, recherche de CV, marque employeur) » comptabilise l’entreprise qui bénéficie de l’orientation du marché de l’emploi ainsi que la forte concentration du secteur.

Orientation et formation : des facteurs d’employabilité

Au-delà du premier recrutement à la sortie du lycée ou des études, HelloWork se targue d’accompagner les Français tout au long de leur vie professionnelle et de les aider à acquérir de nouvelles compétences.

En 2022, plus de 1 million de personnes ont choisi leur orientation ou leur formation grâce aux plateformes MaFormation et Diplomeo rappelle le groupe.

Plus d’une centaine de collectivités (métropole Nice Côte d’Azur, département de l’Indre et Loire) et d’organismes parapublics (OPCO Mobilités, CCI du Gers…), sont également équipés de sa solution SmartForum déployée autour de plateformes en marque blanche.

Si HelloWork joue les intermédiaires entre recruteurs et candidats, l’entreprise de 470 collaborateurs embauche elle aussi pour accompagner son changement de taille.

Plus de 150 nouveaux salariés devraient rejoindre cette année les 280 collaborateurs à Rennes, 120 à Paris, 40 à Bordeaux et 30 en régions, principalement sur des fonctions commerciales, techniques/produit ou marketing.

Lien source : Emploi, RH et formation : HelloWork se dote de 50 millions d’euros pour renforcer sa plateforme en Europe