dimanche, mai 28

Le Danemark va fournir de l’hydrogène vert à l’Allemagne via un gazoduc

Le Danemark a de l’énergie verte à revendre. « Bientôt, nous serons plus qu’autosuffisants en électricité verte, et celle-ci doit être utilisée pour produire des carburants verts destinés à l’exportation », a indiqué dans un communiqué le ministre danois du Climat et de l’Energie, Lars Aagaard.

Lire aussiFaut-il importer massivement de l’hydrogène vert ou le produire localement ? Le débat fait rage

Ainsi, un accord signé avec son homologue allemand, qui n’est pas chiffré, prévoit de convertir l’énergie solaire et éolienne danoise en hydrogène. Cette dernière serait ensuite utilisée comme carburant dans le transport aérien, terrestre et maritime ainsi que dans l’industrie.

« Avec la bonne infrastructure, l’hydrogène vert du Danemark peut remplacer le gaz fossile et l’hydrogène (de source fossile) dans l’industrie lourde allemande et réduire les émissions de CO2 nocives au climat », a souligné le ministre.

Au début de l’année, l’Allemagne avait déjà convenu un projet similaire avec la Norvège pour décarboner son économie.

Lire aussiHydrogène : la France a toutes les cartes en main

L’Allemagne aussi associée au projet H2Med

Ce nouvel accord fait écho au projet de pipeline européen d’hydrogène H2Med. Il vise à développer l’emploi de l’hydrogène sur le continent et va être étendu des pays du sud-ouest européen à l’Allemagne. Cet accord, annoncé fin janvier « renforce la dimension paneuropéenne de H2Med » et permet à l’Espagne de devenir une plaque tournante de l’énergie verte de la péninsule ibérique vers l’Europe centrale et du Nord.

Le gazoduc situé sous la mer Méditerranée transportera de l’hydrogène vert, fabriqué à partir de l’eau par électrolyse, selon un procédé utilisant des énergies renouvelables. Le gouvernement espagnol estime que H2Med pourra acheminer chaque année quelque deux millions de tonnes d’hydrogène vers la France, soit 10% des besoins estimés en hydrogène de l’Union européenne. Le projet devrait coûter 2,5 milliards d’euros.

La « Banque européenne de l’hydrogène » opérationnelle fin 2023

La « Banque européenne de l’hydrogène », une nouvelle structure destinée à soutenir le développement de l’hydrogène vert, sera « opérationnelle » d’ici fin 2023 et lancera « dès l’automne » de premières enchères pour financer sur fonds de l’UE des projets de production. La création de cette institution publique avait été promise en septembre par la présidente de l’exécutif européen, Ursula von der Leyen, pour accompagner la transition énergétique avec quelque 3 milliards d’euros de financements.

« La Banque visera à combler le déficit d’investissement actuel dans le développement de l’hydrogène renouvelable et à garantir que l’UE conserve son avance dans cette technologie essentielle », a expliqué le vice-président de la Commission, Frans Timmermans. L’idée est « d’envoyer un signal clair que l’Europe est une région de production d’hydrogène ».

(Avec AFP)

Lien source : Le Danemark va fournir de l'hydrogène vert à l'Allemagne via un gazoduc